Femmes, connaissez-vous le Go Girl et son utilité ?
Le parc de réalité virtuelle à Paris
Investir en Pinel : les conseils pour réussir
Home 2019 septembre 18 L’infection urinaire chez la femme

L’infection urinaire chez la femme

L’infection urinaire chez la femme

Pour des causes physiologiques, les femmes sont beaucoup plus exposées à l’infection urinaire que les hommes. L’urètre de la femme est beaucoup plus court que celle de l’homme, ce qui favorise la prolifération de la bactérie dans la vessie. L’infection urinaire chez la femme la plus fréquente est la cystite.

La classification des infections urinaires chez la femme

Chez la femme, les voies urinaires et les voies sexuelles sont totalement indépendantes les unes des autres. Selon les zones touchées, les infections urinaires chez les femmes sont donc appelées :
 l’urétrite lorsqu’elles touchent l’urètre ;
 la cystite quand ce sont les vessies qui sont infectées, et ce sont les formes d’infections urinaires les plus communes chez les femmes ;
 la pyélonéphrite lorsque ce sont les reins qui sont infectés, et cette infection est la plus dangereuse.

Les causes des infections urinaires chez la femme

À l’opposé des hommes, voies urinaires et voies sexuelles sont complètement séparées chez les femmes. Les bactéries pouvant causer des maladies sexuellement transmissibles comme les chlamydiae et les gonocoques sont donc la plupart du temps étrangers aux infections urinaires.
Par contre, les rapports sexuels peuvent pousser l’infiltration de bactéries dans l’urètre et causer une cystite lorsqu’ils sont fréquents et acharnés. C’est la raison pour laquelle on décèle de nombreux cas de cystite chez les femmes jeunes qui ont souvent des relations sexuelles.
Les infections urinaires chez les femmes sont le plus souvent causées par une bactérie appelée Bactérie E.coli qui se développe ordinairement dans les intestins.

Les symptômes des infections urinaires chez la femme

Ils vont varier selon l’étendue et la zone touchée par l’infection.
En cas d’urétrite et de cystite : constante envie d’uriner même si la vessie est vide, on souffre quand on fait pipi.
En cas de pyélonéphrite : tremblements, température, élancements au niveau des lombaires, et quelques fois des nausées et des régurgitations. À la vue de ces symptômes, la femme doit immédiatement aller à l’hôpital.
Les symptômes des infections urinaires chez les femmes enceintes se présentent d’une manière beaucoup plus violente. Un dépistage systématique est nécessaire pour déterminer l’infection.

Le traitement des infections urinaires chez la femme

Le traitement est composé d’antibiotiques. Au cas où la femme serait enceinte, elle devra prendre des antibiotiques adaptés.
La prévention des infections urinaires chez la femme
 Ingurgiter suffisamment d’eau ;
 Maintenir une hygiène intime constante et raisonnable ;
 Soigner l’hygiène du partenaire sexuel.

Author: admin

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *