Femmes, connaissez-vous le Go Girl et son utilité ?
Le parc de réalité virtuelle à Paris
Investir en Pinel : les conseils pour réussir
Home 2017 juin 19 Les solutions aux pesticides

Les solutions aux pesticides

Les solutions aux pesticides

De nos jours, la plupart des agriculteurs, des jardiniers ou même des simples amateurs de cultures ont recours à l’utilisation des pesticides. Des produits chimiques qui sont presque des ennemis de la lutte contre la dégradation de l’environnement. Quelles sont donc les solutions qui peuvent être adoptées pour éviter l’utilisation des pesticides.

Le début de la prolifération des pesticides

Le terme pesticide est utilisé pour désigner l’ensemble des différentes sortes de substances chimiques utilisées dans la lutte contre les différentes sortes d’organismes qui peuvent être nuisible aux bons développements des plantes. Il rassemble donc quatre familles de substances chimiques dont les parasiticides, les insecticides, les fongicides et les herbicides. Des produits qui servent respectivement à éliminer les parasites, les insectes, les champignons et les mauvaises herbes.
En France, les pesticides ont commencé a être massivement utilisés aux environs des années 50. A l’origine, ils ont été utilisés dans l’objectif de faire en sorte que les rendements des cultures deviennent plus importants. Ainsi, il est possible de subvenir aux besoins de la population qui fût à la fois meurtrie par la guerre et affamée. Et aujourd’hui, l’utilisation des pesticides est devenue comme une nécessité.

Différentes alternatives

Les pesticides ne sont pas des besoins absolus. En effet, il est tout à fait possible de ne pas en faire usage. La solution la plus radicale est de respecter la santé des sols, des personnes et de tous les écosystèmes en prenant la résolution d’exclure les OGM et les substances chimiques de synthèse dans ses cultures. La production peut alors être moindre, mais la qualité est meilleure. Sinon, la solution moins draconienne serait d’adopter le système de rotation de cultures. Une pratique qui consiste à changer régulièrement les espèces végétales cultivées afin de briser le cycle de vie des plantes et organismes nuisibles. Ou, pourquoi ne pas élever des prédateurs naturels qui s’attaquent directement aux insectes ravageurs.

Author: admin

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *